Peut être vous en êtes vous déjà aperçus. Trois des navigateurs internet principaux, Firefox, Chrome et Opera, ont banni les extensions de navigateur d’Avast et de sa filiale AVG.
En effet, Avast est au cœur d'une polémique depuis quelques temps. Cela ne concerne pas son antivirus mais ses pratiques autour de la surveillance et la récolte de données de ses utilisateurs. Les extensions développées par Avast collectent ainsi des données utilisateur comme les adresse de site Web visitées, le titre des pages, le type et la version du navigateur utilisé ou encore le système d’exploitation.
Mais pourquoi faire cela ? Et bien pour vendre ces données pardi !
Avast a réalisé environ 20 millions de dollars en 2019 rien qu’en collectant et en vendant les données de ses utilisateurs.

Ces données sont selon les dires d'Avast anonymisées avant d'être vendues. Mais on peut sérieusement s'interroger sur l'éthique d'une société de sécurité qui procède en même temps à une collecte de données marketing.

Source : Facile PC