Sécurité

Sécurité

voisins vigilants

Le fléau des arnaques téléphoniques : spams SMS, ping call

Spams SMS
Les malfrats vous incitent à rappeler un numéro surtaxé ou à cliquer sur un lien qui peut vous amener sur un site frauduleux pour récupérer vos données personnelles. Parmi les arnaques les plus courantes, on trouve des messages qui semblent provenir de votre opérateur : « Vous avez un nouveau message vocal, cliquez sur ce lien pour l'écouter », « Vous avez reçu un colis. Contactez le 0899... » etc.

Ping call
Des numéros « classiques » (01, 02, 03...) vous appellent et raccrochent avant que vous n'ayez le temps de décrocher dans le but de vous faire rappeler. Si tel est le cas, vous tombez sur une boîte vocale avec un message préenregistré vous invitant à composer un numéro surtaxé débutant par 0899. Vous pouvez également tomber sur un interlocuteur malveillant et vous faire passer un maximum de temps au téléphone pour gagner un maximum d’argent à chaque appel.

Comment se prémunir contre ce fléau ?
- Ne rappeler jamais un numéro que vous ne connaissez pas, même si ce dernier semble normal.. Si un interlocuteur cherche vraiment à vous joindre, il rappellera ou laissera un message sur votre répondeur.
- Ne cliquez pas sur un lien dans un SMS provenant d'un numéro inconnu.

Pour lutter contre ces spams, envoyez le numéro par SMS au dispositif antispam au 33700. Les opérateurs bloqueront ce contact malveillant. Il existe également un numéro de téléphone pour se renseigner ou signaler un spam vocal : 0811 02 02 17 (coût d'un appel local).

Vous avez des difficultés pour conduire ?

Logo AGIRAfin de ne pas tomber dans l'isolement et d'éviter un accident de la route dont vous pourriez être tenu pour responsable CAR 11 vous met en relation avec un chauffeur.

Si vous possedez un véhicule en état de marche, l'association AGIRabcd (Association Générale des Intervenants Retraités actions de bénévoles pour la coopération et le développement) vous mettra en contact avec une personne qui assurera vos déplacements en toute sécurité.

Au préalable:

  • Le chauffeur aura été testé par une auto-école au frais d'AGIRabcd.
  • Il fournira toutes les garanties (voir conditions générales en téléchargement)
    CGI AGIRabcd

Les conditions:

  • Le chauffeur sélectionné sera rémunéré par le propriétaire de la voiture au moyen de Chèques Emploi Services Universel (CESU).
  • Le propriétaire de la voiture continue à entretenir sa voiture, à l'assurer et à fournir le carburant.

Une réunion sera organisée en mairie à la rentrée pour expliquer tout celà en détails aux personnes intéressées.

En attendant, pour plus d'informations, contacter:

  • Michel DELPORTE ==> Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   Tel : 06.50.66.25.59
  • Catherine Fonteniaud ==> Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   Tel : 07.61.30.24.93
  • Site internet ==> https://sites.google.com/site/agirabcdaude/

 Une vague de froid s'abat sur la France en ce début de semaine... Voici 10 précautions à prendre en cas d'épisode de grand froid (source : Ministère des Affaires sociales et de la Santé).

Si vous devez sortir :
1 - Adaptez vos vêtements : afin de conserver la chaleur corporelle, portez des gants, couvrez-vous la tête et habillez-vous très chaudement. N'hésitez pas à porter plusieurs vêtements superposés.
2 - Maintenez un certain niveau d'exercice régulier sans pour autant faire des efforts importants (la marche est un bon exercice).
3 - Remettez, si possible, tout voyage prolongé en automobile s'il n'est pas indispensable.
4 - Si vous devez absolument vous déplacer en voiture, assurez-vous que vous pourriez faire face à une panne ou à une immobilisation prolongée sans assistance : nourriture et eau en quantité suffisante, couvertures, vêtements de rechange chauds...

À la maison :
5 - Maintenez la température ambiante à un niveau convenable y compris la chambre à coucher (minimum de 19 °C).
6 - Fermez les pièces inutilisées.
7 - Assurez-vous du bon fonctionnement des appareils de chauffage et de leur entretien auprès d'un professionnel avant de les utiliser. Ne surchauffez pas les poêles à bois ni les chauffages d'appoint à cause des risques d'incendie et d'intoxication au monoxyde de carbone. Les chauffages d'appoint fonctionnant avec des combustibles (ex : kérosène, butane…) ou de camping sont à proscrire pour les mêmes raisons. Les groupes électrogènes doivent impérativement être placés à l'extérieur de l'habitation et jamais en milieu clos (cave, garage….).
8 - N'obstruez pas les bouches d'aération.
9 - Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à votre famille ou à votre voisinage, si vous êtes une personne âgée ou handicapée et si vous vivez seule.
10 - Si vous connaissez une personne âgée et/ou isolée, pensez à prendre régulièrement de ses nouvelles et proposez-lui votre aide.

 En cette période estivale peut se profiler la peur du cambriolage ! Ils ne sont en effet pas rares et les Français ont des sentiments plutôt contradictoires à ce sujet, entre ce qu'ils pensent et ce qu'ils font réellement. C'est ce qu'indique cette étude du site Budget-Maison.com réalisée sur sur un panel de 2124 français.

Une crainte du cambriolage mais peu d'investissement dans les équipements de protection
En 2016, deux tiers de Français craignaient un cambriolage (68%) et 59% considèraient qu'il était facile de s'introduire dans leur habitat. Les chiffres restent a peu près les mêmes. Pour autant, que se soit en 2016 ou en 2017, seulement 33% des sondés sont équipés pour faire face aux cambriolages et 54% n'ont pas l'intention d'investir dans ces dispositifs!

Les raisons évoquées sont toujours les mêmes, sauf que la proportion de personnes mettant en avant leur manque de moyens est plus grande : 45% ici contre 26% voici douze mois. Ils sont aussi 31% à considérer ces installations comme inutiles (22% en 2016). Reste que 19% ont admis ne pas avoir su anticiper la menace. Parmi les personnes équipées, on remarque une progression pour ce qui est de la caméra : ils étaient 8% à adopter la surveillance vidéo en 2016, ils sont maintenant 21%. L'équipement le plus utilisé reste la porte ou la fenêtre anti-effraction, à 36%.

Une usage en baisse de l'entraide et un appel encore faible à l'opération tranquilité vacances
Certes, ils sont toujours 43% à prévenir les voisins et gardiens de leur absence mais la proportion de personnes à ne rien faire a augmenté, en passant de 19% à 23%. Pire encore, 67% sont au courant de l'existence de l'opération « tranquillité vacances » de la gendarmerie et de la police, sauf que 6% seulement y font appel !
Alors qu'ils étaient 81% à informer leurs contacts de leur départ en vacances, directement ou non, ils ne sont plus que 42% cette année.

En période estivale, le risque de cambriolage augmente. Pour lutter au mieux, le titre Nice Matin a publié quelques conseils délivrés par le commissariat central d'Antibes.

1. La vigilance mère de toute prévoyance
Brisons les idées reçues : une alarme ou des caméras de vidéosurveillance ne sont pas des garanties de n'être jamais cambriolé. Pour autant, l'effet dissuasif est bien là. « La vigilance de tout à chacun est efficace », explique le commissariat central.
Dans ce cadre, n'oubliez pas l'utilité du système d'alertes Voisins Vigilants. Vous pouvez envoyer un SMS sur le 06.47.49.26.26. Ce numéro permet d'envoyer, à vos voisins, des SMS d'alertes. Si vous remarquez un comportement suspect (ex: un faux démarcheur EDF dans votre rue ou quartier). Ecrivez votre SMS d'alerte et envoyez-le au 06.47.49.26.26. Ce SMS sera automatiquement redistribué à tous les membres de votre communauté de voisins. Ils recevront ce SMS sur leurs téléphones portables. Si votre commune est une mairie vigilante, la mairie et la police municipale reçoivent les alertes que vous émettez et vous pouvez également recevoir des alertes SMS de votre mairie (alerte météo, signalement de voiture suspecte...)

2. Fermez toutes les issues meme la nuit
Franchement, cela paraît évident. Mais l'on n'est jamais assez prudent. « Quand on part de chez soi, il faut fermer absolument toutes les issues. Portes et fenêtres comprises. Et ce, aussi bien la nuit. Lorsque l'on habite un rez-de-jardin, dormir avec la fenêtre grande ouverte est un risque… »
Eh oui, il ne faut pas penser que les cambrioleurs rebroussent leur chemin s'ils voient des occupants dans le logement qu'ils ont visé : « C'est aussi pour cela qu'il faut s'enfermer à clé chez soi. Cela va retarder l'intrusion voire même décourager les individus. » Pour autant, les plus déterminés n'hésiteront pas à fracturer portes et fenêtres. Mais cela demande plus d'organisation.

3. Bien ranger sa caisse à outils
Cela fait trois mois que votre échelle traîne à côté des haies. Vous avez oublié de la rendre à votre cousin et puis, comme vous partez en vacances demain, il s'occupera de la récupérer durant l'été.
Une bien mauvaise idée. Puisqu'il faut le savoir : « En général, les cambrioleurs utilisent les outils qu'ils trouvent sur place. Parfois c'est même trop facile, quand on laisse traîner un pied-de-biche dehors par exemple. » Bref, on range tout si on ne veut pas donner un coup de mains à des personnes mal intentionnées…

4. S'il y a intrusion on touche à rien
Vous venez de passer votre portail et découvrez votre baie vitrée complètement brisée. On est rentré chez vous.
Si le premier des réflexes humain veut que l'on se jette à l'intérieur de sa maison pour constater les faits par soi-même, il faut pourtant se refréner.
La police nationale ne le dira jamais assez : « En cas de cambriolage, il ne faut toucher à rien et appeler immédiatement le 17. »

5. En cas de doute on réagit immédiatement
C'est vrai qu'hier quelqu'un a sonné en bas à l'interphone, j'ai appuyé sur le bouton pour le laisser rentrer, il m'a dit qu'il était de la police… Mais au final : qu'en sais-je ?
Des petites situations du quotidien qui peuvent éveiller les soupçons.
Alors, lorsque le doute survient, rien ne vaut de vérifier par ses propres yeux la situation.
« Si quelqu'un se présente comme étant de la police nationale, mieux vaut descendre devant l'entrée pour vérifier »