Posts de la catégorie "Social"

Trois équipages Tandem supplémentaires pour EVA.

eva1 (2)Dernièrement, l'Association Entre-Vues-Audoise (EVA) réunissait quelques-uns de ses adhérents à la salle de la mairie de Cazilhac pour former des équipages Tandem.
Tout d'abord, le président de l'association Bernard Pages, au côté du maire de Cazilhac, Toni Carvajal, présentait le projet Tandem aux membres du conseil municipal, Florence Rodriguez, Didier Coste et Gines Gonzalez (ce dernier formant un des trois équipages existants).
La réunion a permis à EVA de constituer trois équipages supplémentaires.
Le maire a salué l'initiative de l'association et s'est engagé à soutenir financièrement ce projet.
Le président Bernard Pages a tenu à remercier le maire et son conseil municipal pour leur avoir permis de faire cette réunion dans une salle prêtée gracieusement.

Le CCAS de Cazilhac se structure.

DSC00473 (2)Le 6 juillet, le conseil d’administration du CCAS, reconstitué suite à l’installation de la nouvelle équipe municipale, s’est réuni en mairie.
Il est désormais composé comme la loi l’exige, du maire Toni Carvajal qui en est le président, de 4 membres élus parmi le conseil cunicipal (Florence Rodriguez, Laura Julien March, Henri Sylvestre et Marie José Chabbert Arripe  et de 4 représentants d’associations: (Mmes.  Frémy, Marchand, Bénéditti et  Delbreil).
Cette première réunion a permis d’élire la vice-présidente, Marie José Chabbert Arripe, qui peut remplacer le président en son absence. Le budget prévisionnel du CCAS, indépendant du budget communal, a également été approuvé à l’unanimité. Il sera de 25722,97€ pour l’année 2020, composé essentiellement du report antérieur, sans demande de dotation à la commune.
Pour rappel, la mission du CCAS comprend:
L'aide sociale légale dans son rôle de pré-instruction de dossiers (APA, RSA, CMU, aides à domicile) avant transmission au conseil départemental ou au CIAS pour décision, donc d’abord un rôle administratif.
L’aide extra–légale ou facultative et dans ce cadre il conduit la politique sociale décidée par les élus communaux. Ainsi le CCAS peut accorder des aides financières (secours ou prêts) dont les critères et domaines d’intervention seront à définir par le conseil d’administration et seront réservés aux personnes en difficultés.
Après avoir réalisé une analyse des besoins sociaux de la commune, le conseil d’administration du CCAS pourra également élaborer des actions collectives d’animation et de prévention à l’intention d’habitants ou de groupes d’habitants pour lesquels des situations particulières auront été identifiées.